Date de sortie : 11 Janvier 2006
Réalisé par Isabelle Mergault
Avec Michel Blanc, Medeea Marinescu, Wladimir Yordanoff
Genre : Comédie dramatique
Distribué par Gaumont Columbia Tristar Films
L'histoire en deux mots:
A la mort de sa femme le bourru Aymé n'est pas anéanti par le chagrin mais plutôt par le travail que sa ferme lui donne. Il décide donc d'aller chercher une femme pour lui filer un coup de main. La bête tombe petit à petit amoureux de la belle qui arrive à lui faire avoir des sentiments que même lui ne se croyait pas capable d'avoir.
Je vous trouve très beau est une comédie typiquement Française qui n'avait surement pas de quoi exploser au box-office, de prime abord en tout cas:
  • Un premier film
  • Michel Blanc est le seul acteur sur lequel la promotion pouvait (à priori) se reposer
  • La critique a accueilli fraichement le film
Mais à y regarder de plus près, cette comédie avait quelques atouts pour briller au box-office. Tout d'abord, elle pouvait prétendre au titre de comédie rurale qui compte parmi ses rang de nombreux succès tel que Une hirondelle à fait le printemps, Les enfants du marais etc.
La réalisatrice, même si c'est effectivement son premier film, est rompue à l'exercice de la promotion télé en tant que pilier de la bande à Ruquier. Elle pouvait donc compter sur la bienveillance de ses amis du petit écran.
Michel Blanc possède un capital sympathie qui colle très bien avec l'image authentique du film, et ses déclarations dans la presse sont intelligentes. Il qualifie toujours le film de sensible, bien écrit ce qui rassure le public coeur de cible du film, Je vous trouve très beau n'est pas une comédie beauf sur l'univers de la campagne.

Enfin, la date de sortie est également judicieusement bien choisie, en effet les grosses sorties (Harry Potter, King-Kong, Le monde de Narnia) de la fin d'année on maintenant déja 4 à 6 semaines d'exploitation. Le rush étant maintenant passé, ces films entamment leur deuxième partie de carrière ce qui laisse une petite place à un film un peu différent.

Jetons maintenant un coup d'oeil à la carrière exceptionnel de ce film, le démarrage est très bon mais le nombre de copies ne lui permet pas d'exploser. Qu'à cela ne tienne, le distributeur augmente considérablement le nombre de copies et passe de 306 écrans à la sortie du film à 483 en cours de carrière (+50%)
- 1ère semaine: 479 294 (306 écrans)
- 2ème semaine 463 144 (381) (un ticket dans l'espace décoit avec 236 000 entrées)
- 3ème semaine 405 763 (413)
- 4ème semaine 308 081 (423)
- 5ème semaine 298 851 (425)
- 6ème semaine 330 009 (455)
- 7ème semaine 292 221 (451)
- 8ème semaine 223 071 (475)
- 9ème semaine 162 145 (475)
- 10ème semaine 201 455 (483)
- 11ème semaine 93 833 (435)

La longévité, le nombre de semaine à plus de 300 000 et la résistance face à une concurrence dure (les Bronzés sort en 4ème semaine et à pourtant peu d'impact sur l'exploitation) en font un succès populaire profond qui défie les lois de la statistique.
Pour arriver à un tel score il faut avoir des spectateurs qui ne vont presque jamais au cinéma !!!

Récapitulatif
1ère semaine 479 294
Fin de carrière 3 556 000
Coef P/P 9,9
Côte succès* 7,41
*ratio fin de carrière/1ère semaine