Citizen Kane est un film majeur, et ce à plus d'un titre .
Tout d'abord c'est le premier film d'Orson Welles - et peut-être le meilleur .
Sa construction en flash back initiés par des personnages racontant leur version des mêmes évènements, sans linéarité particulière, a fait preuve d'une originalité dont beaucoup se sont inspiré (Laura en 1944 - Eve en 1950 - La comtesse aux pieds nus en 1954) .
L'analyse du caractère de Charles Foster Kane est d'une finesse psychologique qui évite tout manichéisme, toute morale conventionnelle .
Et surtout, ce film surprend par sa fin, relativisant tout le matérialisme, toutes les définitions habituelles de la réussite .
Et à postériori, on se prend à imaginer que Citizen Kane fut pour Orson Welles un film prémonitoire, relatant ses propres succès et déchéance à venir ; on ne peut que se demander : "quel fut son Rosebud ?" .
Etait-ce ce fameux premier film, était-ce le plaisir de le réaliser, plaisir après lequel il a peut-être couru toute sa vie ?