Il ne faut pas chercher dans l'histoire l'interêt que la critique et le public ont porté au Petit Lieutenant. C'est plutôt l'ambiance, le traitement quasi documentaire du sujet et le dépouillement visuel qui ont été salués.
Sortie en Novembre 2005, c'est à dire juste après Les chevaliers du ciel et Joyeux noël côté Français et Flight Plan et A History of Violence côté U.S, on ne s'attendait pas à ce qu'il casse la baraque mais qu'il trouve son public.
Et c'est finalement cela le réel succès du Petit Lieutenant et par conséquent de Mars Distribution. Car pour un film âpre et peu conventionnel, le plus dur est de faire entendre sa différence et de trouver son public. La critique, au moment de la sortie du film, parlait d'un polar à la Pialat et d'un digne héritier de L.627 de B. Tavernier. Tout cela était bien trouvé car les deux références sont à la fois positives et en ligne avec ce que le public peut attendre du film: vivre une expérience cinématographique enrichissante et singulière.

La promo du film a essentiellement reposé sur N. Baye, valeur sûre du box-office. La balance en 1982 avait réalisé 4 192 189 entrées, Venus beaute (Institut) en 1999 1 327 723 entrées et plus proche de nous en 2003 Les sentiments avait fait 1 235 706 entrées. Ce sont les quelques exemples d'une carrière riche en succès. Le réalisateur a également été mis à contribution (ce qui est plus rare). Il est passionné de cinéma, obsédé par ses sujets mais ses films n'ont jamais vraiment cartonné (Selon Matthieu son dernier film avait réalisé 208 885 entrées).
Sortie sur 202 écrans le film réalise 241 732 en première semaine soit une bonne moyenne de 1 197 s/c, le distributeur a de quoi être content (et il l'était). Il augmente même le nombre de copies en 2ème semaine et passe à 250, la baisse est ainsi limitée et le film fait 153 771 entrées.

Au final, Le Petit Lieutenant aura une exploitation "classique", avec une baisse régulière de ses entrées au fur et à mesure que les semaines passent. Dans l'esprit de tous c'est pourtant un succès et ses 640 484 entrées en fin de carrière vont surement au delà de ce que tout le monde pouvait espérer.
Finalement d'un point de vu purement statistique il n'a que rempli son contrat, non (coefficient P/P en ligne avec un film de ce genre, rapport 1ère semaine / fin de carrière tout juste pour un succès) ?
En matière d'exploitation c'est surement pas si mal ...

Récapitulatif
1ère semaine 241 732
Fin de carrière 640 484
Coef P/P 3,4
Côte succès* 2,6
*ratio fin de carrière/1ère semaine