Béatrice Dalle n'est pas une valeur sûr du box-office et ce n'est pas le démarrage de A l'intérieur qui me fera mentir (336 s/c). Le film devrait péniblement terminer sa carrière autour de 70 000 entrées. Faire partie d'une famille du cinéma, être présenté à Cannes et avoir de bonnes critiques n'ont pas permis au film de Lola Doillon (Et toi t'es sur qui ?) de s'imposer. Avec 34 000 entrées et une moyenne de 412 s/c le film devrait finir sa carrière autour de 90 000 entrées.
Enfin le bizarre Faussaire suit les traces de The Direktor qui avait fait une 1ère semaine à 25 000 entrées. Si on suit les règles édictées par la page magique Faussaire devrait finir sa carrière à 81 000 entrées (coef 1ère semaine / fin de carrière à 2.4). On verra bien.

Deux millionnaires: champagne
C'est suffisamment rare en ce moment pour le célébrer comme il se doit: nous avons deux millionnaires cette semaine. Même le score était prévisible pour Zodiac (1 029 000 entrées), c'est une veritable surprise pour La faille (1 004 000 entrées). La fête du cinéma devrait leur permettre à l'un et l'autre de terminer en beauté.

Les films en continuation accuse le coup
Que ce soit Boulevard de la mort (-441% cumul 356 000 entrées) ou Coeurs perdus (-70% cumul 70 000 entrées) les chutes sont importantes et les espoirs de million évanoui. Il n'y a bien que L'avocat de la terreur pour limiter la chute en 2ème semaine -23% et un cumul de 53 000 entrées.

L'effet Cannes n'aura pas lieu
Le bilan est terrifiant. Les chansons d'amour et Le scaphandre et le papillon pointent 240 000 entrées. Après lui 83 000 entrées, Tehilim 28 000 entrées . Présenté hors compétition Boxes les boites chute de 40% cette semaine et voit l'espoir d'une carrière en longueur s'éloigner (17 700 entrées).

Le gadin de la semaine
J'aurai bien sur pu souligner la pière performance de Gomez vs Tavares mais c'est plutôt le score miteux de Coeurs perdus qui a attiré mon attention cette semaine. Avec une baisse de 70% en deuxième semaine (133 s/c) il se classe définitivement dans la catégorie bide.