l'avis
de
Julie
Dans la même veine que les précédents épisodes, Harry Potter et l'Ordre du Phénix est un véritable enchantement: pour les grands, les petits, les moins grands et les moins petits. Bref, il est très difficile de cerner le public auquel est destiné ce film. Et pour cause, aucun n'est spécialement visé. On entre, comme par magie, dans l'univers fantastique du jeune sorcier soit par la porte secrète de Victoria Station soit encore par celle du QG de l'Ordre du Phénix. Pas comme un vulgaire voyeur. Le réalisateur, à l'instar de la romancière J.K Rowling, laisse le spectateur se prêter au jeu de l'illusion. Sans cape l'invisilité, ce dernier pénètre dès les premières minutes dans la vie tumultueuse d'Harry qui voit, avec l'âge, les soucis grandir.

Lire la suite