Les Galantine (Steve Buscemi), paparazzo sans ambition qui vit dans un trou new-yorkais prend sous son aile Toby (le magnifique Michael Pitt), un jeune SDF au visage angélique pour en faire son assistant photographe. Il lui concède un placard (au sens propre du terme) dans son appartement miteux en échange de quoi le jeune SDF lui rend des petits services. Ce dernier tombe par ailleurs amoureux de la chanteuse Kharma Leed's (Alison Lohman) qu'il rencontre à plusieurs reprises dans des situations plutôt cocasses. Il finit par connaître la renommée en tant qu'acteur ce qui suscite la jalousie et le désarroi de Les.
Si le film connaît quelques temps morts et des dialogues parfois un peu creux, le scénario reste solide et bien ficelé. Quelques situations sont assez drôles et la critique du glittering People est cinglante. On pourrait croire que le film est porté par un Steve Buscemi que l'on retrouve dans son rôle habituel de looser pas très intègre. Il n'en est rien. C'est à Michael Pitt que l'on doit les moments les plus savoureux du film. Drôle, juste, profond et charmant. A l'image du rôle qu'il y tient, l'acteur est parfait. On peut lui souhaiter qu'il soit mieux reconnu et qu'un rôle de meilleure envergure lui soit vite confié.
En résumé, Delirious sans être "délirant" vaut quand même le détour...Au moins pour Michael Pitt.