Au commande de cette entreprise on retrouve Thomas Langmann (dont c'est le 1er film en tant que réalisateur) qui en est également producteur secondé par Frédéric Forestier à qui l'on doit Le boulet (déja produit par Thomas Langmann) et Les Parrains.
La promotion a commencé et elle ne laisse pas de place au hasard: affichage, TV dédiée sur orange.fr, marathon télé et presse, une combinaison de 1 000 écrans. Le film vise clairement les 10 millions d'entrées mais c'est sa carrière Européene qui fera de lui un film rentable financièrement. Saviez-vous que Asterix 1 avait fait 10M 8,7M en France et 20M au total et que Asterix 2 avait fait 14M en France mais également 20M au total.
Tout le monde s'accorde à dire que cet opus n'est pas aussi drôle que le 2 et penche plutôt vers le public du 1 (soit 6-12 ans) les adolescents risquent dont d'être décus de ne pas retrouver l'humour potache de Chabat / Debouzze qui leur avait tant plus.
Je parie sur une 1ère semaine en fanfare mais le bouche à oreille et la concurrence (Cloverfield et Benjamin Gates par exemple) risque de ne pas l'emmener vers les sommets qui lui étaient promis.
--> Mon pronostic: 6 600 000 entrées
Petite reflexion personnelle: le public ne se sent pas beaucoup concerné par le budget d'un film ce qu'il veut c'est que le film corresponde à la promesse qu'on lui fait. Le budget ne peut pas être un argument marketing pour vendre un film...