Une fois n'est pas coutume et sur les conseils avisés de Pascale je délaisse la séquence vidéo pour tenter de mettre en mots mes impressions du tournage de Tellement Proches.
une ruche en ébullition...
Ce qui surprend quand on pénètre sur le plateau c'est le nombre de personnes qu'il faut pour que le film existe. En 11 semaines cette entreprise (digne d'une PME) doit délivrer un produit à usage unique: un film. Si bien sûr il a fallu plusieurs mois de préparation pour permettre à ces 11 semaines d'exister, c'est pendant ces 11 semaines que tout se fait. Chacun à un rôle et connait précisément sa place dans la chaîne de construction.
Le cinéma est né il y a plus de 100 ans maintenant et la manière dont on faisait des films à cette époque n'est surement pas très éloignée de la manière dont on les fait maintenant. Un plateau de cinéma est sûrement le seul endroit au monde ou vous allez successivement croiser un machiniste, un électricien, un décorateur, un chef d'atelier et ses apprentis (ceux qui fabriquent), un cuisinier, un coiffeur, un accessoiriste, un script, des acteurs, un chef opérateur etc.
Au milieu de cette ambiance je me fais l'effet d'un enfant qui, après s'être tant gavé de chocolat, aurait enfin pu se glisser dans une fabrique artisanale espionnant le chef chocolatier...
un somme de petits détails...

Lire la suite