• sophiemenart.info
    j'ai ri, beaucoup.. j'ai même larmoyé jusqu'à me moucher bruyamment... si si ! La sortie c'est le 17 juin, allez le voir, c'est du pur bonheur, et ça fait du bien !
  • choukrounette.hautetfort.com
    Bref courrez tous voir ce film, c'est du bonheur à l'etat brut! Pour tous publics, toutes nationalités, que tu sois fils unique ou issu d'une famille nombreuses tu vas a-dor-rééééééééééé!
  • www.monsieurzac.com
    Le tout est bien filoché et on passe vraiment un bon moment en compagnie de toute la troupe d'acteurs vraiment différents les uns des autres. L'affiche en témoigne d'elle-même. Un film noté "bien" d'un commun accord avec l'ami.
  • mulderville.net
    L'accomplissement majeur de Tellement proches réside ainsi dans la capacité de ses créateurs de préserver la bonne humeur communicative de leur film précédent, Nos jours heureux, et de l'enrichir d'un fond existentiel certes sérieux, mais qui provoque avec le recul une sympathie et une compassion humaines authentiques, à la place de la moquerie ironique, voire cynique, bien trop souvent de mise dans ce genre de film.
  • www.blugture.com
    Les acteurs sont tout pile parfaits, d'une justesse et d'un à-propos géniaux. Vincent Elbaz est toujours mon amoureux secret, Isabelle Carré pile à sa place dans ce rôle inhabituel, Omar Sy sur le fil ne tombe pas dans la caricature. Mention spéciale à Pierre Bénichou juste génial : drôle et attendrissant dans son rôle de coiffeur chauve et perruqué à la retraite. Je ne vais pas dire que ce film m'a fait réfléchir sur le sens de la vie bien sûr mais il m'a emportée tout bêtement. J'ai passé un bon moment avec cette famille loufoque, qui ne pourrait pas être la mienne, qui n'est a priori pas très crédible et à laquelle pourtant, le casting a réussi à me faire croire.
  • www.melty.fr
    Si vous avez aimé Jean-Paul Rouve directeur de colo, Omar Sy, ultra connu pour le SAV, animateur qui pue de la bouche ou Joséphine De Meaux, folle dingue qui insulte les jeunes enfants, alors courez au cinéma le 17 juin prochain pour vous esclaffer devant l'équipe entière réunie devant la caméra de deux réalisateurs passionnés par leur travail. Présenté en avant-première à l'UGC Ciné Cité de Sqy Ouest (78), le film a reçu un accueil chaleureux du public et les acteurs ont été applaudis longuement à la fin du générique.
  • blog.letudiant.fr
    A la fin j'ai donné mon avis e tant que membre j'ai choisi "Excellent" (enfin le meilleur bulletin des 4 possibles). Rare sont les films qui ne sont pas de l'action ou de la science fiction que je vois au cinéma, là pour le coup si votre mesdemoiselles votre geek est réticent à aller au cinéma, il ne s'ennuiera pas avec ce film drôle et émouvant ou on se reconnaît assurément.
  • analepse.wordpress.com
    Bien que l'histoire s'avère de prime abord banale, voire totalement clichée (deux familles qui se supportent mal au départ finissent par s'adorer à la fin), c'est à travers un montage traditionnel « cut » et le procédé du flash back que les spectateurs sont amenés à apprécier les péripéties de ces familles, dont le réalisme interpelle très directement.
  • www.leslie-parisienne.fr
    J'ai beaucoup ri et pleuré. Beaucoup d'émotions. Bien que ma famille ne ressemble pas du tout à cette famille, c'est le genre de film qui me met face à la relation que nous avons face à nos parents, frères et soeurs. Ca me permet de m'apercevoir que je devrais être un peu plus proche d'eux de peur de rater quelque chose de leur vie. Bref, ça me fout toujours une claque ce genre de film?
  • www.toutunprogramme.com
    Cette dernière réalisation du duo Toledano-Nakache a réussi le miracle de me réconcilier avec les comédies françaises sur la famille. Enfin jusqu'à ce que je retombe sur un bon vieux navet?
  • www.thomasgoubin.com
    Pour résumer en quelques mots, vous assisterez à un grand spectacle, vous passerez un excellent moment avec le sourire scotché sur votre visage, vous serez admirablement surpris par une chute inattendue, vous adorerez les différents personnages évoluant sous vos yeux ébahis, vous aurez envie de remercier l'équipe du film et d'en découvrir un peu plus sur cette jolie histoire.
  • www.iblogmyworld.com
    c'est réellement du rire en barre, beaucoup parle de comédie française de l'année et je pense également que ce sera difficile de le surpassé, tant la barre a été mise haute.
  • www.p1prenelle.fr
    Tellement Proches est le genre de film que je ne vais jamais voir au cinéma. D'une part parce que c'est une comédie et que je n'aime pas trop les comédies et d'autre part parce que c'est une comédie française et que j'aime encore moins ça. Il est certain que si je n'avais pas eu l'opportunité d'aller le voir en avant première, je ne serais jamais allée le voir et j'aurai eu tord.
  • shin.over-blog.org
    Parce que même si le cinéma français a peu la fâcheuse tendance à se complaire dans la production de comédies familiales en-veux-tu-en-voilà, le simple fait que ce film soit réalisé par le tandem à l'origine des très bonnes surprises Je préfère qu'on reste amis et Nos jours heureux me rassure largement sur son potentiel de divertissement de grande qualité.
  • ladiesroom.fr
    tellement proches est un petit bijou savamment rythmé, truffé de situations cocasses et drôles, de moments tendres et d'humour efficace. Les répliques sont déjà cultes (« Ah parce que c'est un chien?? »), les acteurs sont bons (Josephine de Maux est impériale dans le rôle de l'hystérique sous fixette), la chute finale est inattendue et très belle (Leslie et moi en avons pleuré)
  • www.graine2blog.com
    dans Tellement proches le stéréotype de la belle-mère envahissante ma beaucoup fait rire. Le ton est bien pesé tout comme les répliques. On n'est jamais dans le trop. J'expliquerai cela par le choix des acteurs. Vincent Elbaz, Omar Sy et Demaison a qui on offre souvent les costumes de personnages uniquement comiques, réussissent ici par plusieurs fois le grand écart. Ils sont capables de nous faire rire d'une autre façon, un vrai talent.
  • aide-soignant.over-blog.fr
    Ce film est devenu mon coup de coeur du moment. C'est étonnant comme le nouveau cinéma français se veut intimiste et surprenant ces temps-ci.
  • jessfarrugia.blog.sudouestjob.com
    Les acteurs jouent bien leur rôles, parfaitement crédibles (dans les extrêmes, j'entends), ça roule, on ne s'ennuie pas une seconde, on ne réfléchit pas non plus. Très bien pour déconnecter après une grosse journée de boulot!
  • www.filmsactu.com
    Trois ans après l'excellent Nos Jours heureux, le tandem Toledano / Nakache revient avec Tellement Proches, film sur la famille qui, tout comme son aîné, fleure bon le vécu et la nostalgie. Hélas, malgré une volonté de recréer à l'écran ce qui faisait le charme de leur précédente sucrerie, Toledano et Nakache ne parviennent qu'à de trop rares occasions à impliquer le spectateur dans ce qui s'apparente plus à un gros clin d'?il à leur famille respective qu'à une véritable peinture à la portée universelle. Au final, si les personnages dépeints ici sont bel et bien proches, le spectateur de son côté l'est beaucoup moins. Il en est même loin ... tellement loin.
  • peepingtom1.blogs.allocine.fr
    On y croit, on se voit; dans cette famille aux accents divers et variés. Un casting impeccable (Elbaz, Carré, Demaison, Sy, Dana et Joséphine de Meaux) d'aucun ne vole la partition de l'autre. Parfait de rythme et de mise en scène (plus que de réalisation d'ailleurs) avec un scénario intelligent de cadence, le film poursuit son chemin de la première minute à la dernière.
  • www.viedegeek.fr
    Un souffle "vrai" sur la comédie française, une ode à la famille. Humour, réalisme quotidien et folie font de ce film, un bon film !
  • www.lavieestunefete.fr
    Je me suis rendu à l'avant première sans motivation particulière m'attendant à voir une en-ième comédie sauce française à coup de produits du terroir et de gros rouge qui tache? pour en ressortir heureux. Et pourtant vous pouvez me croire je fais parti des publics extrêmement difficiles en matière d'humour : je ne sourcillerai pas devant un Veber, je reste stoïque devant Dubosc, Pierre Richard me désole? Mais là franchement les auteurs font fort : la scène d'ouverture est absolument hilarante. Les situations dépeintes font résonner le vécu ou l'empathie en nous. Le film souffre de très légères pertes de vitesse dans l'intensité narrative : ce serait le seul microscopique point faible.
  • cedric.bourgeon.free.fr
    Les scènes cocasses s'enchaînent d'un bon rythme, des petits riens font sourire, voire même rire. En effet, l'humour dans ce film est bon. Si vous avez aimé "Nos Jours Heureux", vous ne pourrez qu'apprécier "Tellement Proches" et je vous encourage à aller le voir (que vous ayez vu ou pas leurs films précédents).
  • www.thomasgoubin.com
    Pour résumer en quelques mots, vous assisterez à un grand spectacle, vous passerez un excellent moment avec le sourire scotché sur votre visage, vous serez admirablement surpris par une chute inattendue, vous adorerez les différents personnages évoluant sous vos yeux ébahis, vous aurez envie de remercier l'équipe du film et d'en découvrir un peu plus sur cette jolie histoire.
  • www.throughmyeyes.fr
    Difficile de résumer en quelques mots le film de Nakache et Toledano. Il se passe plein de choses durant plus d'une heure et demi, le scénario nous surprend pratiquement à chaque scène. C'est la force du film, qui navigue habilement entre rire et émotion, toujours sur la corde raide sans jamais fléchir. Cette comédie enlevée nous brosse une galerie de personnages truculents portés par des acteurs très en forme.
  • nelshd.free.fr
    Ça fait du bien. Ça fait du bien de voir que le genre « comédie française » n'est pas mort !
  • vivilachipie.hautetfort.com
    Après 1h42, j'ai mal aux zygomatiques et j'ai passé un agréable moment ! Le film est plus aboutit, plus mûre que "Nos jours heureux".
  • xav-b.blogs.allocine.fr
    Tellement Proches confirme tout le bien que l'on pensait du duo Nakache & Toledano apres les excellents Je Prefere Qu'on Reste Amis et Nos Jours Heureux. Ce troisieme film, tout aussi réussi, risque fort de se reveler comme LA Comédie de cet été.
  • chroniquesda.over-blog.com
    Et comme dirait Beckett, pas de comique sans tragique : forcément des remises en causes, des rutpures, des coups de gueule... jusqu'à la scène finale très chargée en émotion.
  • desvigne.org
    passé les premières minutes du film (fidèles à l?esprit de la bande annonce), on découvre des personnages attachants, qui font le grand écart entre leurs rêves et la vision réaliste de leur vie. Certaines scènes nous rappellent forcément quelque chose (ahhh, les petites explications familiales viriles). Bref, très bon film pour se changer les idées et se désarticuler les zygomatiques. Quant à la réaction du public à mes cotés : à aucun moment j?ai entendu un spectateur parler d?un architecte qui aurait construit des immeubles en forme de choux?
  • blackwarrior57.canalblog.com
    Ce qui m'a aussi déçu, c'est l'absence d'un véritable fil conducteur du scénario, on assiste plus à une série de petites histoires différentes, même si toutes sont reliées par le fait qu'elles se passent dans la même famille, qu'à une base solide sur laquelle repose le film. On en arrive à se demander d'où sortent toutes ces idées qui tournent vite à l'absurde. J'ai cependant bien aimé la fin qui fait passer plus d'émotions, mais je ne vous en dis pas plus pour ne pas trop gâcher si vous allez le voir. A mon avis, tout le film aurait dû être plus comme la fin.
  • feeds.ladiesroom.fr
    Au final, tellement proches est un petit bijou savamment rythmé, truffé de situations cocasses et drôles, de moments tendres et d'humour efficace. Les répliques sont déjà cultes (« Ah parce que c'est un chien?? »), les acteurs sont bons (Josephine de Maux est impériale dans le rôle de l'hystérique sous fixette), la chute finale est inattendue et très belle (Leslie et moi en avons pleuré)
  • www.poleenandthecity.fr
    Ce film est une vraie perle, on passe du fou rire à la vive émotion d?une scène à l?autre. Les dialogues sont très caustiques, pointus, drôles et touchants. Les acteurs ont tous un petit quelque chose d?attachant et d?exaspérant à la fois. J'aurais du mal à vous résumer ce film, ni comédie, ni drame. Il est tout simplement une bonne dose de rire, de naturel et d'émotion pendant 1h40.
  • santabarbablog.online.fr
    Mon avis donc : On ne s?ennuie pas une seconde dans ce film qui démarre sur les chapeaux de roues ! De l?humour grinçant, des jeux de mots, des situations absurdes, il y en a pour tous les goûts et il est rare de rester plus de 5 minutes sans rire ou sourire !! Ce qui est plutôt bon signe :-) En revanche la fin joue sur la corde sensible pour nous faire verser notre petite larme. C?est réussi, on a l??il humide. Je trouve cependant dommage d'avoir joué la carte de la mièvrerie à l'américaine, le film étant en soi très très amusant.
  • tibotebo.hautetfort.com
    Mais ce qui est fort, c'est qu'en un instant on passe des rires aux larmes, les acteurs jouent bien, notemment la soeur complètement dejanté (dans le film car dans la vrai vie, elle fait un peu coincée). Donc je vous le conseille vivement pour se vider l'esprit et rigoler un bon coup.
  • eamimi.hautetfort.com
    C'est bien simple, je ne suis pas adepte de comédies françaises donc de moi même je ne serais pas allée voir ce film en salle le 17 juin. Et bien ça aurait été une belle connerie ! J'ai beaucoup aimé ce film et du coup ça m'a donné envie de regarder Nos jours heureux des mêmes réalisateurs (Eric Toledano, Olivier Nakache).
  • www.marietorres.fr
    Après Nos Jours Heureux, Eric Toledano et Olivier Nakache nous font encore plaisir avec Tellement proches. Cette comédie française, de bon goût, ne nous laisse pas indifférent: un rythme effréné, des situations improbables, et un esprit de famille dans lequel chacun de nous se reconnaitra.
  • critique-ouverte.blogspot.com
    2 mots : simple et efficace ! Le duo de scénaristes/réalisateurs Eric Toledano et Olivier Nakache remettent ça ! Dans la continuité de leur précédente comédie Nos jours heureux, on retrouve : - un thème grand public fédérateur (NJH : les colos - TP : la famille) - une atmosphère conviviale, pas d'humour blessant ou choquant - du rythme, des scènes drôles qui pourraient être tirées de notre propre vécu - des formations de couples (forcément attendrissants) - quelques acteurs talentueux en commun : Joséphine de Meaux, Omar Sy
  • thegiao2001.typepad.fr
    La comédie familiale est assez plaisante sans atteindre le niveau de Nos Jours Heureux. En outre, le plus beau film qui traite de ce sujet à mon sens est de très loin Le Premier Jour du Reste de Ta Vie de Rémi Bezançon qui m'a scotché du début à la fin au point d'aller le voir trois fois dans la même semaine. Il reste une bluette assez bien vue avec des situations exagérées à l'extrême et de bons numéros d'acteurs.
  • chroniqueblonde.blogspot.com
    Le fil conducteur du film est la famille, aussi loufoque soit-elle, dans laquelle j'ai reconnu ma propre famille. Tellement proches prouve qu'on doit composer avec les caractères de chacun mais que malgré tout la famille reste forte et soudée et qu'en épousant quelqu'un on épouse aussi sa famille. Entre moments d'humour et d'émotion qui jalonnent le film je suis passée du rire aux larmes. Eh oui ! J'ai ri pendant 1h40 mais il fallait bien un moment où je verserai ma larme.
  • moncoteface.over-blog.com
    Au final, tellement proche est un petit bijou savamment rythmé, truffé de situations cocasses et drôles, de moment tendres et d'humour efficace. Les répliques sont déjà cultes (« Ah parce que c'est un chien?...»), les acteurs sont bons (Josephine de Maux est impériale dans le rôle de l'hystérique sous fixette), la chute finale est inattendue et très belle (Leslie et moi en avons pleurés) festival de Banlieue parisienne, de juiveries, d'hysteries, de nevroses, d'amour, de clichés, bref, un tendre bordel vivant dans lequel on se reconnaitra tous. Et Vincent Elbaz a un sourire qui t'arrache la chemise avec les dents en poussant des grognement (et en vrai, c'est pire. Quelqu'un aurait un bavoir?...).
  • leblogcine.fr
    Comme l'a dit un des deux réalisateurs : ?Le film est impossible à raconter?. Entre personnages stéréotypés, guerre de famille, hypocrisie et moment de rigolade?le film est un vrai moment de détente que nous vous conseillons.
  • alexis.denise.free.fr
    Si vous devez aller voir une comédie, et plus particulièrement une comédie française, c'est bien celle-ci ! On rit pratiquement du début à la fin, les scènes s'enchainent, et je ne dirais pas qu'on se reconnait dans les personnages parce que chaque famille est différente (et celle-ci encore plus que les autres), mais on s'imagine tous à leur place. Il leur arrive des trucs qu'on ne souhaite à personne mais qui nous font marrer quand on sait que ça arrive? Bref, du rythme et des situations improbables. Un vrai régal.
  • lebananablog.fr
    Tout ce beau monde forme une petite famille qui va connaître des changements radicaux, des situations cocasses ou émouvantes, et qui en définitive nous emmène d'un bout à l'autre du film sans le moindre temps mort. On sort de ce film avec le sourire, et une furieuse envie de voir plus de films français de cette trempe.
  • xav-b.over-blog.com
    Eric Toledano et Olivier Nakache signe eux meme un scenario vraiment tres drole emplis de rebondissement, pas le temps de s'ennuyer ! On suit les branches de l'arbre généalogique d'une famille d'épicier dont chaque membre connait des quelques difficultés dans la vie, des problèmes qui parleront à tous. Grace a des dialogues ciselés à la perfection aux répliques immédiatement cultes et un montage vif, on passe 1h40 a rire ou sourire de leur déboires. La visite à Ikea et la scene du repas au début du film donnent immédiatemment le ton de ce qui nous attend. D'autres scenes tout aussi hilarantes qu'on aura plaisir a voir et a revoir parsement le film.
  • bj-mat.blogs.allocine.fr
    Des questionnements, des choix, des remises en questions que nous sommes inéluctablement amenés à faire un jour ou l'autre. Sans tomber dans la moralisation ou le discours simpliste, le duo de réalisateurs arrivent à jongler habillement entre humour et sentiments sans tomber dans l'excès de l'un ni de l'autre. Il est cependant dommage que le final du film ne soit pas d'aussi bonne facture, le sentimentalisme revenant aux premières loges (mais en plus dégoulinant) comme pour arracher les larmes aux spectateurs les plus nostalgiques. Ce choix était à mon avis à éviter mais s'assure un succès indéniable auprès d'une très large partie du public.
  • en-toute-impunite.blogs.allocine.fr
    Tellement proches comporte ainsi un certain nombre de défauts de jeunesse. L'humour tient surtout sur les situations et les confrontations de personnages que rien ne rapprochent au risque de répéter le schéma. Les acteurs se démènent pour faire vivre leur personnage, mais tombent trop souvent dans le cri et le surjeu. Les scènes de conflit (présente à la pelle) peinent du coup à faire mouche. Les deux scènes de fin surtout tombent lourdement dans le cliché du happy end musical. Certaines scènes, pourtant, sont très touchantes et chaque acteur se voit consacrer un pur moment d'émotion. C'est quand ils s'éloignent des scènes chorales (et donc du thème de la famille) que les réalisateurs trouvent finalement leur ton le plus juste. Quelques très bonnes répliques fusent et resteront sans aucun doute cultes.
  • www.finrod.info
    Le thème est donné : on va parler famille ! On sent également bien le ton ?bordel affectif? qui sera omniprésent dans le film et qui était déjà présent dans Nos Jours Heureux. Car sans être une suite de cet excellent film, Tellement Proches emprunte le même style de comédie en caricaturant (un peu) les galères quotidienne de personnes comme vous et moi (ou presque?). Ça va donc à 100 à l'heure et les acteurs ont du bien se marrer à tourner ces scènes. Justement parlons de la distribution, les têtes d'affiches se nomment Vincent Elbaz, Isabelle Carré, François-Xavier Demaison, Audrey Dana, Omar Sy et Joséphine de Meaux et forment une famille assez?. improbable? ce qui fait tout le charme du film.
  • www.nozzhy.com
    Comme la plupart des films français c'est un film comique (encore diront certains) mais ce n'est pas qu'un film comique. On nous montre aussi ce que quand on vit avec quelqu'un, on vit aussi avec sa famille. On découvre tout au long du film des situations complètement loufoques, on a l'impression que cette famille cumule toutes les tares possibles. Mensonges, cachoteries, engueulades et préjugés se côtoient avec l'entre-aide et le soutient que représente la famille. Chaque personnage est interprété à merveille. Il y a des phrases que l'on garde en mémoire tellement elles sont absurdes. La fraicheur apporté par ce film fait le plus grand bien.
  • webd.fr
    Si vous aviez un doute, je le lève tout de suite: ce film est une comédie. C'est d'ailleurs tout à fait normal quand on connait les oeuvres d'Eric Toledano et Olivier Nakache. L'humour y est particulièrement vif. Les quiproquos et situations décalées sont un véritable régal. L'histoire de fond est, comme je le disais avant le synopsis, très clichée. Sans compter que certaines scènes ressemblent beaucoup à Le pari (la ressemblance entre François-Xavier Demaison et Didier Bourdon aidant).
  • toujoursraison.com
    On rit franchement, et plus d’une fois, aux mésaventures tendres et cocasses de cette famille agaçante, désespérante même, mais qui ressemble de si près à la nôtre qu’on ne peut que s’y attacher. Plein d’émotion, le final pourtant casse-gueules est extrêmement touchant et donne envie de faire des gosses, de les aimer et de les regarder grandir. Si ce n’est pas la marque d’une réussite…
    6/10
  • surlarouteducinema.com
    Dommage donc de ne pas être resté un peu plus dans la nuance et d’avoir trop forcé sur le grand écart caricatural entre le début (cette famille est un cauchemar) et la fin (cette famille c’est le paradis) ?
    Entre les deux, de bons moments de comédie où l’on rit franchement avec surtout de savoureux dialogues, mais aussi des situations qui ressemblent à du vécu à propos des soirées ennuyeuses à périr, des donneurs de leçons, des clichés…