Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

30 juil.

Box-office France semaine 30: on prend les mêmes et on on recommence

Pas de gros bouleversement dans le top cette semaine avec les locomotives (Harry & L'age de glace) qui continuent de faire le plein d'entrées. Une semaine sur deux démarre très mollement (579 s/c). Mathilde Seigner risque de perdre son surnom de Madame 1 million d'entrées à ce rythme là (Quelque chose à te dire avait fait 170 000 entrées en 1ère semaine pour finir sa carrière à 400 000 entrées). Bruno fait un démarrage bien mou et devrait finir sa carrière à moins de 300 000 entrées, bien loin des 780 000 entrées de Borat !
1Harry potter et le prince de s... (-55%, 2)1 288 1014 170 498
2L'age de glace 3 (-33%, 4)754 9176 213 537
3Public enemies (-35%, 3)214 5041 138 079
4Une semaine sur deux 196 897196 897
5Ong bak 2157 707157 707
6The reader (-34%, 2)149 366376 820
7Very bad trip (-19%, 5)143 0031 330 521
8Bruno133 801133 801
9Totally spies ! le film85 66685 666
10Transformers 2 la revanche (-44%, 5)80 0982 190 809
11Le herisson (-38%, 4)76 104580 681
12Whatever works (-31%, 4)74 821635 015
13Victoria les jeunes annees d'une reine61 64861 648
14Adieu gary33 70033 700
15Bancs publics (-48%, 3)28 202179 014

30 juil.

Là-haut: quand un film d'animation atteint des sommets

  l'avis
de
Julie
Les 10 premières minutes de Là-haut à peine passées et déjà le spectateur, les yeux embrumés, tombera sous le charme de Carl, de sa maison pittoresque enchevêtrée dans de hauts grattes-ciel, de son histoire, de sa mélancolie et de sa solitude. Le dernier Pixar est certainement le crû le plus abouti, le plus mûr, le plus poétique, le moins enfantin. Derrière le sarcasme de Carl, se cache, on le comprend bien vite, un être plein de tristesse qui, après la mort de sa femme, décide de prendre sa revanche sur la vie, sous la forme d'un voyage improbable, dans sa maison hissée au ciel grâce à des milliers de ballons gonflés par lui-même. Là-haut, c'est une sorte de conte sur le sens de la vie, sur les regrets, sur les ambitions, et, surtout, les déceptions. Les adultes y percevront une morale non moralisatrice empreinte d'une grande sagesse. Quant aux plus jeunes (et les plus grands d'ailleurs), ils seront subjugués par la beauté du film, ses couleurs, ses dialogues sucrés-salés, ses personnages incroyables, ses chiens parlants, par le couple drôle et tendre formé par Carl et Russell.

Lire la suite


propulsé par DotClear