Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

03 oct.

Les petits mouchoirs: plutôt pour essuyer des larmes de rire

  l'avis
de
Julie
Présenté comme le film de sa vie, je serais tentée de dire à Guillaume Canet, 38 ans, jeune réalisateur très très très prometteur, que les Petits mouchoirs est une simple, sympathique comédie de potes réussie mais que c'est à peu près tout. L'envie du réalisateur, montrer une bande d'amis en vacances alors qu'ils sont sensés avoir vécu un drame, est présentée comme ambitieuse, le propos est sensé être profond, personnel.
Mais malgré une réalisation généreuse, fluide et magnifique, des dialogues à la fois simples, écrits, drôles et précis, un jeu d'acteurs parfait, Les petits mouchoirs n'en est pas moins qu'une simple bonne comédie.
De l'ambition, je n'ai retenu que celle de faire un film de près de 2h30 sur un thème banal. La profondeur du propos qui aurait pu être réelle est survolée. De la mise à nu, je n'en ai rien vu. J'ai, par contre, bien entendu que le film retraçait, par petites touches, de ci de là, l'histoire de Guillaume Canet et en particulier de ses liens d'amitié. Je n'oserai pas dire que sa vie n'a rien d'exceptionnel. Allez, si, je le dis. Pour autant, il y a des histoires simples qui sont belles. Et surtout des films qui nous en parlent qui nous marquent. Je pense tout de suite à Sideways. Parce qu'il nous raconte, lui aussi, l'histoire de vieux copains. Les petits mouchoirs flirterait plus avec Mes meilleurs copains ou Nos enfants chéris. Avec le premier pour l'amitié, avec le second pour le contexte: la grande maison de vacances et la cohabitation.

Lire la suite


03 oct.

Blogs cinéma: le best-of S04E04

Alors que la déferlante d'articles sur le prochain Fincher ne devrait pas tarder à envahir les blogs on vous en donne un aperçu cette semaine, à suivre également le retour des blogs invités... Bonne lecture
- Filmosphere : The Social Network, le Fight Club de la génération Facebook
- Cineblogywood : Congrès des exploitants 2010, ça sent le Pathé ! (2/3)
- Filmgeek - Critique Express : Robin des Bois (2010)
- Cinefeed: Des Hommes et des dieux, au nom de l'autre
Voici la sélection d'articles qui ont été publiés sur cinefriends cette semaine avec une news de Sandra, un bon "bashage" comme seule Pascale sait le faire et un petit film défendu par Thomas...
- InTheMoodForCinema: Léo dans le rôle de Gatsby
- SurLaRouteDucinema: Wall stree l'argent ne dort jamais
- ToujoursRaison: Critique de Amore

propulsé par DotClear