l'avis
de
Julie & Anne
Même si chaque année nous avons le droit à un nouveau Woody Allen cela n'en reste pas moins à chaque fois un évènement, du coup on vous offre deux critiques pour le prix d'une...

L'avis de Julie
Woody Allen ne fait plus de bons films. Voilà c'est dit. J'ai lu une interview dans laquelle il se plaignait un peu de ce que les gens lui répètent sans cesse qu'il ne faisait plus les mêmes films qu'avant. J'ai changé répond-il. J'ai maintenant autre chose à dire. Il faut que les spectateurs se le disent. Le dernier grand Woody c'était il y a vingt ans.Ou presque. Fini les psychanalysés névrosés perturbés. Le réalisateur a trouvé un certain répit, son âme est moins meurtrie, ses films sont maintenant aussi légers qu'une bulle de savon. J'ai l'impression de me répéter moi aussi. Après Venise, Londres et Barcelone, Woody Allen retrouve Paris. Mais cette fois-ci, la Ville des Lumières n'est pas qu'une étape comme dans Tout le monde dit I Love you. Paris est un protagoniste à part entière. C'est l'invité de marque, l'acteur principal, la ville où l'on reste, la ville où l'on vit. Le réalisateur ne cache pas son amour pour la ville. D'entrée de jeu, on l'aura compris, Paris est sublimé, adoré, vénéré. Les premières minutes du film sont dédiées aux plus beaux endroits de la capitale. Le pont des Arts est une vedette. La place Dauphine la 7ème merveille du monde. Que dire de la place de la Concorde...De jour, de nuit, au soleil, sous la pluie.

Lire la suite