Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

26 mai.

Tree of life: Le poids des photos

  l'avis
de
Julie
On nous en a dit du mal. La palme qui vient de lui être décernée à Cannes est controversée. Sa durée - 2h19- peut rebuter. Mais moi j'avais en tête The thine red line. L'histoire de ces soldats. Leurs pensées secrètes. La jungle dans laquelle ils s'enfoncent jusqu'à la mort. La photo de Terrence Malick m'avait alors troublée. J'ai été attirée par Tree of life au point d'y aller malgré les sifflements. Je n'en connaissais pas l'histoire mais seulement deux de ses acteurs, et pas les moindres: Brad Pitt et Sean Penn. Et là, ce n'est pas la midinette qui vous parle pour une fois. Sans connaître l'histoire, j'avais pressenti le drame humain. Parce que lorsqu'on devient parents, on sent, je crois, certains drames. Et ne craignez rien, Chers Lecteurs, je ne vous dévoile pas la fin du film. Car ce dernier commence précisément par le drame, qui tout le long, sera apprécié différemment.
Une flamme, sur fond noir; puis une voix d'Outre-Tombe. Qui s'adresse à une mère, à un frère. Puis cette funeste lettre qui annonce à une mère la mort de son fils. Le choc. Puis le cri sans voix du père apprenant la nouvelle de la bouche de son épouse. Un peu comme le cri de Al Pacino, sur les marches de l'opéra de Palerme, à la fin du Parrain 3. Bond soudain dans le présent. On se retrouve dans une maison grande et froide. Changement de décors. D'époque. On comprend qu'on a quitté les années 1960 et certainement l'époque de la guerre du Vietnam pour rejoindre une époque contemporaine. Dallas, 21ème siècle. L'architecture de la ville est baignée de lumière, de verdure. Les arbres épousent les buildings. Au coeur de cette flore d'acier, un homme souffre. Sean Penn est meurtri, comme s'il venait d'apprendre la nouvelle, lui aussi. Pourtant le décès de son frère remonte à une quarantaine d'années. Il était alors un adolescent de 16 ou 17 ans. Déprimé, il quitte la ville.

Lire la suite


26 mai.

Box-office France semaine 21: Un pirate à braqué le box-office

Même si le score était attendu il en reste pas moins que ce nouveau Pirates des Caraïbes fait un excellent démarrage avec une moyenne de 2 333 s/c sur un large parc de 726 écrans. Derrière cette écrasante domination les films en continuations souffrent, perdants en général plus de 50% de leurs entrées. Minuit à Paris s'en sort le mieux avec déjà plus de 860 000 entrées au compteur, le film devrait finir sa carrière aux alentours de 1.3 millions d'entrées.
La sortie de La Conquête est certainement l'un des évènements de ce début d'année tant le secret autour du film a créé une envie. Le démarrage est plutôt bon (946 s/c) mais le film à surement souffert du feuilleton DSK survenu quelques jours avant la sortie. Même si 500 000 entrées pour un film politique n'est pas un mauvais score c'est tout de même un brin décevant.
Le bon score de L'amour c'est mieux à deux (1.2 millions d'entrées au box-office) semble être d'un autre temps pour Clovis Cornillac tant le démarrage de Une folle envie est catastrophique. Sorti sur une faible combinaison de 194 copies la moyenne est très mauvaise (280 s/c) ce qui ne laisse aucune surprise sur le résultat final qui ne devrait tourner autour de 80 000 entrées.
1Pirates des caraibes 41 693 7131 693 713
2Minuit a paris (-42%, 2)313 778859 379
3La conquete265 896265 896
4Fast & furious 5 (-60%, 3)265 8702 112 094
5The tree of life (+280%, 2)200 981253 937
6Le gamin au velo107 763107 763
7Thor (-65%, 4)88 9331 613 878
8De l'eau pour les elephants (-60%, 3)81 935574 985
9La fille du puisatier (-61%, 5)63 2761 247 981
10Rio (-63%, 6)61 3932 187 403
11Une folle envie54 27054 270
12Priest (-65%, 2)51 281197 744
13Source code (-65%, 5)30 876686 792
14La croisiere (-67%, 5)26 031640 912
15Stone (-68%, 2)22 77594 325

propulsé par DotClear