A lire ces quelques mots, on pourrait croire qu'Un Amour de jeunesse est un joli film au thème intemporel dont on ne se lasse pas parce qu'il parle de nous etc...Pour ma part je n'ai été ni touchée, ni attendrie. Ni rien du tout. Parce que l'histoire de Camille et de Sullivan au delà d'être banale, est très ennuyeuse. Ils disent s'aimer plus que tout. Et je n'ai vu sur la pellicule qu'une jeune fille plus déprimée et envahie par sa peine que par l'amour. J'ai vu un jeune homme dont la puérilité frise la bêtise. Bref, je n'ai pas aimé ce couple qui n'a pas su se faire aimer. Peut être parce que leur amour est invisible...Même les quelques scènes d'amour sont froides et sans saveur. Le corps nu de la jeune fille exposé à tout va laisse de marbre. Où est la chaleur de l'émotion et de la folie? Ailleurs, je vous le dis. Le premier amour aborde des thèmes essentiels. La peine profonde que ressent Camille, on l'a toute vécue. Mais elle est abordée avec passivité sans lascivité ni profondeur. Cette lenteur qui transparaît dans la diction même des acteurs (Valérie Bonneton est mise à part) était-elle vraiment nécessaire? Je me suis même demandée si le jeu des acteurs si pénible à écouter était un fait exprès (et là je repense à Sullivan alias Sebastian Urzendowsky dont la mollesse me fait encore sourire, à la mollesse du nouvel amant de Camille, à la mollesse de Camille alias Lola Creton, présentée comme une actrice prometteuse...J'ai pas dû tout comprendre). Beaucoup de questions me submergent tout à coup mais leur réponse m'importe peu car la réalisatrice (Mia Hansen-Love) n'a pas susciter ma curiosité.
Un amour de jeunesse n'est pas un film sur un amour mais un film sur une jeune fille déprimée qu'on ne voit pas grandir alors même que 8 années défilent sous les yeux du spectateur. Peut être reste-elle bloquée dans l'espace temporel dédié aux jeunes filles qui n'ont pas su solder leur Oedipe. Peut être.Ce n'est pas ce qu'il ressort de ce film. On reste avec l'image d'une fille triste et insatisfaite.

Mini-fiche du film: