l'avis
de
Julie
Je voulais le voir depuis des mois. C'est fait depuis mardi soir. Je suis sortie sonnée de ce combat de boxe. Car des claques, j'en ai pris pendant 2 heures. Des claques d'horreur, de bonheur, de peur. Rarement un film m'aura autant troublée, touchée, très profondément aux tripes. Je me suis assise sur mon siège de cinéma. A peine le générique de début commencé, mon siège cosy s'est soudainement transformé en un siège de manège de fête foraine, celui qui vous monte dans les airs pour vous en descendre presque instantanément. Mes tripes ont été tordues, dans tous les sens pendant 2 heures. Suivre la Brigade de protection des mineurs de Paris est une épreuve, une expérience dont on ne peut sortir indifférent. La succession d'affaires suivie par la brigade est ponctuée d'autres histoires, celles des membres de la brigade et celle de la brigade au quotidien.
Il y a les enfants et derrière eux leurs protecteurs. De nuit comme de jour, ils veillent sur eux. Plus qu'un métier, c'est une mission, une vie. L'on voit défiler devant nos yeux des hommes et des femmes qui mettent de côté leur existence personnelle pour mieux servir les enfants. Bien sûr, pas n'importe lesquels. Ceux qui sont violés, tripotés, jetés, maltraités, mal aimés. La souffrance qu'ils vivent mêlée à leur candeur est portée à l'écran sans concession, ni fard. Polisse ne laisse aucune place au compromis. La laideur est perceptible. La souffrance presque intolérable. Et pourtant, les dialogues piquants et vifs savent faire preuve d'humour. On rit, on pleure, on frissonne, on a peur.

Lire la suite