Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

01 avr.

Young adult: grandeur et déchéance d'une ex "Prom Queen"

  l'avis
de
Julie

Les "middle age movies", comme le nouveau film de Jason Ratman, Young adult, ont la saveur de l'authenticité surtout pour les spectateurs qui en sont le sujet. A la fin de la trentaine, visiblement, c'est l'heure des bilans. Il y a ceux qui ont plongé très tôt dans le schéma de "la vie rangée" parce qu'ils ont rencontré leur dulcinée sur les bancs du lycée/de la fac et qu'ils avaient alors envie de grandir. Pour ceux là, quarante ans sonne le glas. Il est toujours temps de changer de vie, d'avoir une seconde chance. Ceux là explosent pour ne pas imploser. Ils optent soit pour une nouvelle vie rangée soit pour un retour en arrière. Et puis il y a ceux qui n'ont jamais connu la vie de couple (ou bien un tout petit peu), qui n'ont jamais cessé de "night clubber", de profiter, de se saouler, de sortir, de partir en vacances, en week end sur un coup de tête. Ceux qui n'ont jamais eu à soucier que d'eux mêmes, ceux qui n'ont pas d'enfant. Leur vie d'adolescent ne cesse de se répéter, les années passant. A la trentaine, certains les envient, envient leur liberté. A l'aune de la quarantaine, si les adultes "à la vie rangée", les premiers, se damneraient pour troquer leur existence contre la leur, eux commencent à ressembler à de vieux garçons et à de vieilles filles. Les sorties, les beuveries, le vent de liberté n'ont plus la saveur d'avant. Et puis il y a Mavis Gary (magnifique et étonnante Charlize Theron) qui fait partie de la seconde catégorie des presque quarantenaires. Mais qui a cette particularité de ne pas vieillir et d'être restée bloquée dans l'espace temporel du lycée. A cette époque où elle connut son heure de gloire, Mavis Gary était l'une de ses "Prom Queen".

Lire la suite


01 avr.

Blogs cinéma: le best-of S05E24

Court bes-of cette semaine la faute au feignants...
- Cineblogywood : Michael Fassbender - un spot qui tourne à l'Obsession
- Filmosphere : Blanche Neige, le fade miroir de Tarsem.
- Critique: Les Muppets, Le Retour - Cinefeed : Box-office US, Gros démarrage pour Hunger Games
- Cinefriends : Intouchables : le remake américain bientôt lancé


propulsé par DotClear