l'avis
de
Jérôme
Si l'histoire de Dog Pound se résume finalement en quelques lignes elle est à mille lieux de refléter la puissance qui se dégage du film. On sort de la séance le souffle court, choqué, éprouvé.
Le film suit Butch qui se retrouve dans une prison pour mineurs après avoir agressé un officier de probation. Il y rencontre Davis, Angel, les codes de la prison, la violence, la vengeance. Victime ou bourreau son choix est vite fait et Kim Chapiron nous plonge au coeur d'un univers qui nous est complètement étranger mais qui réveille le chien enragé qui sommeille en chacun de nous.
La filiation avec la série Oz est directe: même problématique, mêmes enjeux de domination, même violence et même attachement aux personnages car on retrouve un peu de nous dans chacun des personnages.

Lire la suite