Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

30 juil.

Night And Day: Quand l'humour et l'amour font bon ménage

  l'avis
de
Julie
J'ai lu que Night and Day ne sera pas le blockbuster de l'été et qu'il ne signera pas le grand retour de Tom Cruise. Mais Tom a-t-il vraiment quitté un jour le grand écran? N'a-t-il pas été encore génial, il y a deux ans à peine, dans Walkyrie ? Deux ans avant dans La Guerre des Mondes ? Deux ans avant dans Collateral ? Deux ans avant dans Vanilla Sky? Deux ans avant (ou presque) dans Eyes Wide Shut ? Sans compter quelque part entre ces films, sa performance dans Magnola ou encore celle, plus récente, et dont on ne cesse de parler ici et là, de Les Grosman dans Tonnerre sous les Tropiques. Night And Day n'est peut être pas le film d'un grand Tom Cruise,ni un grand film tout court. Et pourtant, on le retrouve dans un rôle où il excelle. Entre l'autodérision, la légèreté et l'humour, ses cascades sont un pied de nez à son rôle d'Etan dans Mission Impossible. Tom Cruise sait rire de lui, ne se prend pas au sérieux. Et à regarder, sur grand écran, ça fait du bien! Il n'est pas ici un agent coincé mais tout son opposé.
Il est ici Rob Miller dont June Havens (Cameron Diaz dans son rôle de la fausse gauche adorable est plutôt, elle aussi, convaincante) tombe immédiatement sous le charme dans les couloirs de l'aéroport de Wichita. Plus tard dans l'avion à destination de Boston où elle doit se rendre pour le mariage de sa soeur, à peine les présentations sont-elles faites, que Roy se transforme en tueur fou qui se met à abattre l'ensemble de l'équipage et des passagers. Il prend les commandes de l'avion pour le faire atterrir in extremis dans un champ de blé. Sauvée, sonnée, droguée, June se réveille le lendemain matin chez elle à Boston.

Lire la suite


27 juil.

Inception: Christopher Nolan au bout de son obsession

  l'avis
de
Jérôme
** article garanti sans spoiler **
Alors que le marketing du film avait été impeccable mêlant bande-annonce efficace et teasers alléchants il a fallu que le distributeur rajoute sur son affiche "James Bond rencontre Matrix". Quel bêtise ! C'est d'autant plus bête que Inception n'a rien à voir avec le cabotinage d'un James Bond et encore moins avec la surabondance d'effets spéciaux des Matrix.
Non, Inception est tout simplement un grand film de Cinéma. C'est lui qui fera sans nul doute référence pour tous les distributeurs pressés de rassurer les potentiels spectateurs.
Un film de cinéma parce qu'il permet à une salle de communier pendant plus de deux heures. Un film de cinéma parce qu'il FAUT l'avoir vu pour participer aux heures de conversations que l'on a envie d'avoir à propos de ce film d'une incroyable densité (sauf si la personne avec qui vous avez été voir le film a dormi pendant la projection).
Inception c'est l'histoire de Dom Cobb (Léonardo DiCaprio grandiose une nouvelle fois) expert dans l'art de l'extraction ("inception" en anglais) qui consiste à s'approprier les secrets d'une personne en pénétrant ses rêves. Dom est aussi un être brisé par la mort de sa femme (Marion Cotillard) après avoir essayé ensemble de pénétrer au plus profond de leur subconscient (je fais court). Accusé de cette mort, il a dû quitter sa famille. On lui propose une ultime mission qui lui permettra de revoir ses enfants. Cette mission consiste à implanter une idée dans l'esprit d'un industriel; mais pour la mener à bien il doit aller plus loin que la mise en place d'un simple rêve. Il doit construire plusieurs niveaux de rêves pour pénétrer au plus profond de l'esprit.

Lire la suite


20 juil.

Dans ses yeux de Juan Jose Campanella

  l'avis
de
Anne
Dans ses Yeux superbe film argentin de Juan Jose Campanella a obtenu l’Oscar du meilleur film etranger 2010.
On est transporté dans le Buenos Aire des annees 70. Il s’agit a la fois d’un drame psychologique et d’un thriller remarquablement ficelés. Le commissaire Benjamin Esposito mène une enquête policière passionnante sur le viol et le meutre d’une jeune femme récemment mariee. Le detective se promet de retrouver le meutrier et se prend d’affection pour le mari qui porte le deuil de manière très douloureuse.

Lire la suite


09 juil.

Twilight, chapitre 3, Hésitation: Après la déception l'ennui profond

  l'avis
de
Julie
Je pourrais jouer à la paresseuse et me contenter de faire un simple copier-coller. Car Hésitation c'est un peu Tentation, avec une histoire un peu différente (si peu). Certes, l'habitude du grotesque intégrée, le film paraît plus digeste et moins gênant (si peu). Mais parce que j'ai été twilightée par Fascination et détwilightée après avoir vu Tentation puis Hésitation, je vous dois, je crois, ces quelques lignes.
Après avoir été tentée par Jacob en l'absence d'Edward qui fou d'amour avait préféré la quitter plutôt que de la mettre en danger (chapitre 2, Tentation), Bella hésite cette fois. Du moins, c'est ce que le titre vous fait croire. Car d'hésitation, il n'y a en a point. Comme d'un pseudo triangle amoureux. Point non plus. Bella n'hésite pas. Son choix est fait, on le connaît depuis le départ: elle aime Edward. En vérité, il y a bien Jacob qui tente de la faire rompre. Mais il n'y parvient pas. En résumé: Victoria, dont le petit ami, James, s'était fait tuer par la famille Cullen dans le premier chapitre, pour sauver Bella, revient ici, accompagnée d'une armée de jeunes vampires nouveaux-nés pour venger la mort de son bien aimé. Les jeunes vampires sont les pires: ils sont assoiffés de sang, rien ne les arrête, ils sont donc extrêmement dangereux. Du coup, les Cullen ne suffisent pas, malgré tous leurs pouvoirs, à contrer cette armée ultra-puissante. D'où l'aide de Jacob et de ses copains loup-garous. Tout le monde aime tant Bella. Et ça, on ne comprend pas bien pourquoi...Le problème central n'est pas tant dans cet "ultime" combat qui profile à l'horizon mais dans ce triangle amoureux. Je me répète: Bella aime Edward. Edward aime Bella. Mais Jacob aime Bella. Cherchez l'intrus! Bella est pleine de désirs pour Edward mais ce dernier né en 1900 ne peut "aimer" au sens charnel du terme qu'après s'être marié. Les baisers ne suffisent plus à la jeune fille qui accepte la proposition en mariage du jeune homme. Mais ça, on le savait déjà, puisque Tentation s'achevait par la même proposition. Ah oui, j'oubliais. Bella qui n'aime qu'Edward veut également épouser sa condition de vampire. Ce dernier refuse de la transformer. Mais ça aussi on le savait déjà. Depuis, Fascination.

Lire la suite


09 juil.

Copacabana, une comédie fine

  l'avis
de
Jérôme
Babou (Isabelle Huppert) est une femme qui se soucie peu de l'avenir vivant chaque jour le plus intensément. Dans sa vie il y a la musique (Brésilienne), sa fille (Lolita Chammah) très conventionnelle et pas vraiment de boulot. Un jour sa fille lui apprend qu'elle va se marier et surtout qu'elle ne désire pas qu'elle assiste à son mariage car elle lui fait honte. Piquée au vif dans son amour maternel elle décide de prouver à sa fille qu'elle peut, elle aussi, avoir une vie "normale" et part pour Ostende (dans le nord) pour vendre des appartements en multipropriété.
Copacabana est avant tout une surprise. Derrière un titre un brin ringard, un casting qui peut rebuter et un sujet relativement convenu se cache une comédie fine et tendre sur les relations mère / fille portée par Isabelle Huppert souriante, déconcertante et tendre soit exactement l'inverse de l'image que sa filmographie peut vous donner à penser.

Lire la suite


propulsé par DotClear