Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

19 juin.

Beginners: la vie qui recommence

  l'avis
de
Julie
Beginners commence par un deuil. Ou par deux, en réalité. Quand Oliver (Ewan McGregor est décidément un acteur caméléon, capable de tout et magnifiquement sensible) perd son père, après une longue maladie, il perd une nouvelle fois sa mère, décédée quelques années plus tôt. Il se souvient que son père lui avait alors annoncé son homosexualité. A peine sorti du placard et commençant seulement à vivre une vie franche et conforme à ses envies, Hal (Christopher Plummer est extraordinaire en vieux gay de 75 ans) apprend qu'il est atteint d'une maladie incurable. Il décide de vivre le reste de sa vie en cachant sa maladie à ses proches (sauf à son fils) et de goûter les instants qui lui restent sans limite mais sans folie pour autant. Oliver ne le quitte plus et l'accompagne dans ce voyage épicurien. Quand il perd son père, Oliver est seul et profondément déprimé. Il ne parvient pas à recommencer à vivre. Il réalise qu'il n'a jamais vraiment commencé sa vie. Depuis que sa mère est morte, il ne s'attache pas et reste un électron libre. Sa vie bascule lorsqu'il fait la connaissance d'une jeune actrice française (campé par l'adorable Mélanie Laurent qui, pour une fois, ne minaude pas et sait être authentique) qui par sa douce folie l'attire. Elle a l'excentricité de sa mère et surtout un don: celui de le comprendre. Commence alors une nouvelle vie pour Oliver qui peu à peu parvient à faire ses deuils.

Lire la suite


15 juin.

Limitless: à consommer avec modération

  l'avis
de
Julie
Et s'il existait une pilule qui vous permettrait en 10 secondes de trouver la réponse à n'importe quelle question qu'on vous pose, qui vous doterait d'une force sans limite, vous donnerait tous les moyens nécessaires pour affronter n'importe quel obstacle, de n'importe quelle nature? La prendriez-vous? Pensez-vous qu'une telle pilule du bonheur puisse n'avoir aucune contrepartie, aucune conséquence? Mais quels que soient ses effets secondaires hésiteriez-vous à la prendre si vous étiez dans le creux de la vague, sans argent, ni idée, sans femme ni emploi? Eddie Morra (interprété par le beauuuuuu Bradley Cooper) est un écrivain raté, sans idée, dont la petite amie vient de le quitter. Quand son ex beau frère le rencontre par hasard dans les rues crasseuses de New York pour lui proposer cette pilule miracle, Eddie n'hésite pas longtemps. Il se trouve vite mêlé au meurtre de son beau frère tué peu après qu'il a goûté à la pilule. Il trouve, heureusement, les dernières munitions cachées soigneusement par le dealer assassiné. Bientôt propulsé vers des sommets qu'il ne croyait jamais pouvoir atteindre, l'écrivain connaît tous les succès: il écrit son roman en quelques jours, devient un tombeur, sa petite amie lui revient. Constatant qu'il peut apprendre n'importe quoi en un minimum de temps, il investit en bourse et devient un conseil financier incontournable. Les problèmes ne sont jamais très loin. Il est suivi de près par d'étranges personnes.

Lire la suite


11 juin.

X-Men: Le Commencement. Des héros d'après guerre

  l'avis
de
Julie
Le coeur du vingtième siècle. Deux dates. 1944 d'abord. Puis 1962. Au commencement, il y a la guerre qui fait rage en Europe. On quitte le château luxueux d'un petit garçon anglais pour atterrir dans la boue d'un camp de concentration en Pologne. On ne se s'attarde pas aux côtés du petit anglais aux cheveux roux. La seule image remarquable qui nous est livrée est celle d'une petite fille bleue dont la peau ressemble étrangement à celle d'un caméléon. Elle vient de faire irruption dans la cuisine du château pour discuter avec le garçon. L'image d'après, nous voilà propulsés dans l'horreur. Cette image, celle de ces soldats allemands, de ces juifs qu'on déporte, de ce portail métallique qui se plie sous le coup de la colère d'un petit enfant déporté à la vue de ses parents qu'on conduit loin de lui, on la connaissait déjà. C'est avec elle qu'on était entrés, la première fois, dans l'univers des X-Men. Mais dix ans plus tard, on s'attarde sur les portes de l'horreur. On pénètre dans "le cabinet" du médecin du camp. Le nazi a d'autres armes que celles des soldats. Il ne consulte pas. Il expérimente. Mais l'arrivée du jeune garçon, Erik Lehnsherr, trouble quelque peu le docteur Sebastian Shaw (éternel Kevin Bacon qui, étrangement, ne vieillit PLUS). Les pouvoirs que détient le jeune garçon sur les objets métalliques le fascinent. Ils ne sont déclenchés qu'en cas de colère extrême. Quelques années plus tard, c'est une nouvelle guerre qui s'annonce, celle qu'on dénommera la Guerre froide.

Lire la suite


02 juin.

La défense Lincoln: un polar inégal

  l'avis
de
Julie
La défense Lincoln, c'est un style de vie, celui qu'a adopté Michael Haller (excellent Matthew McCogaughey), avocat de terrain, à mi-chemin entre le cabotin séducteur et le détective opiniâtre. Lincoln, pour sa longue voiture noire, conduite par son chauffeur homme à tout faire, et dans laquelle il exerce son métier de manière ambulante. Pas de cabinet en haut d'un building, Michael Haller est l'avocat de la défense, des meurtriers, des dealers, des voyous. Mais tant qu'il ne voit pas dans les yeux de ses clients la certitude de la culpabilité, l'avocat est prêt à tout pour les sauver de la prison, de la peine de mort. Aidé par son propre détective qui lui trouve les preuves impossibles dont il a besoin pour prouver l'innocence de ses clients, Michael Haller se bat contre les procureurs généraux et parmi eux, son ex-femme (campé par une Marisa Tomei moins jolie qu'à l'accoutumée), avec laquelle il entretient des rapports ambigus. Son train-train habituel est rompu quand il doit s'occuper de la défense d'un client richissime accusé d'agression sexuelle et de tentative de viol contre une prostituée. Très vite, l'avocat réalise que son jeune client Louis Roulet (l'angélique Ryan Phillipp est un peu sous exploité) ne semble pas si innocent. Il parvient à faire un lien entre le crime dont le jeune homme est accusé et un meurtre pour lequel l'un de ses anciens clients a été condamné et purge sa peine.
Je n'en dirai pas plus sous peine de me faire exclure de la rédaction de ce blog...Mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque...

Lire la suite


propulsé par DotClear