l'avis
de
Julie
Steve Carell, c'est d'abord l'acteur de 40 ans toujours puceau. Jude Apatow a quelques dons, parmi lesquels dénicher des perles rares et oser l'impensable. Quelques années et plusieurs films plus tard, Steve Carell n'a plus à démontrer son talent. Il est l'acteur comique incontournable. Et pourtant, derrière sa mine presque figée et son humour cocasse, l'acteur sait endosser des rôles plus sérieux. Il sait manier à la perfection humour et désespoir, amour et drame. Dans Crazy, Stupid Love, il campe un quarantenaire, Cal, qui, au cours d'un dîner banal, se voit demander le divorce par sa femme, Emily (interprétée par la parfaite Julian Moore), dont il partage la vie depuis près de trente ans. Un amour de jeunesse avec lequel on s'est marié peut-il subsister à l'effet du temps? Pour Emily qui vient de le tromper avec un collègue (décidément le temps est sans aucun effet sur Kevin Bacon), le sort de leur couple est scellé. Cal quitte le foyer, sans broncher ni se défendre, résigné par la sentence prononcée par Emily. Il plonge son désespoir dans des vodka-crumberry qu'il sirote à la paille dans un bar de célibattants. Pleurant haut et fort sa rupture et l'infidélité de sa femme, un jeune trentenaire, pilier du bar, qui fait tomber chaque soir une nouvelle femme entend la complainte de Cal. Jacob (merveilleux, magnifique, parfait Ryan Gosling), qui semble bien être l'opposé de Cal, décide de le prendre en main et de faire de lui un tombeur.

Lire la suite