Il ne suffit pas qu'un film soit bien réalisé, bien joué, bien monté ...il faut encore qu'il soit crédible .Ce qui ne signifie pas réaliste La science-fiction n'est, par définition, pas réaliste ; mais une fois que l'axiome de base est accepté (autre planète, super-pouvoirs, futur),l'histoire doit être crédible - je reviendrai dans une autre page sur ce type de situation .

Son déroulement doit suivre une certaine logique .Et c'est souvent ce point qui différencie un bon d'un mauvais scénario . C'est bien évidemment quand on a la conjonction de tous ces éléments qu'on sort d'une séance enthousiaste .

Prenons un exemple : Miami Vice . Oublions le jeu des acteurs (affligeant), la réalisation (hystérique),l'image (tellement terne que ni les actrices, ni les bateaux, ni les voitures, ni les paysages ne sont mis en valeur), ... et penchons-nous sur la scène la plus stupide que j'ai vu depuis des années . Les flics s'infiltrent chez un trafiquant super-méchant ; une de leur collègue est prise en otage, et pour la sauver, les 2 flics mènent une opération avec l'aide de la police (en uniforme) ; le bras droit du super-méchant filme toute la scène avec des caméras de surveillance . Quelques temps plus tard, pour prouver à son patron qu'il a tort de faire confiance au 2 flics, il lui montre un film .et quel est ce film ??? Pas l'opération où ils travaillent avec la police ! ce serait trop simple... non, il trouve plus fort de lui montrer sa petite amie qui danse avec le flic ! Si, ça, ça prouve pas que c'est des traîtres ! (surtout si on se souvient qu'il sait déjà qu'elle couche avec, puisqu'elle le lui a dit) .

Voici le genre d'absurdité scénaristiques qui rendent un mauvais film exaspérant .