Le dernier film de Stéphane Brizé est en fait son premier car il a été réalisé avant Je ne suis pas là pour être aimé.
Tourné en 4 jours chrono pendant un stage de comédie, ce n'est qu'une fois monté que Claude Lelouch a participé au projet en le produisant.
Pour la petite histoire, le décolleté de l'affiche devait au départ provenir d'une image du film. Mais jugeant le résultat peu probant, la photo a été refaite en studio.