La "pure" comédie est souvent boudée. On lui reproche de ne pas réunir, par définition, les ingrédients magiques d'un chef-d'oeuvre: la profondeur, l'émotion, un sujet fort, le drame, la sensibilité. Bref, si le spectateur n'hésite pas à aller voir une pure comédie, il rechigne souvent à faire figurer dans son panthéon des chefs d'oeuvre la "pure" comédie. En revanche le snobisme intellectuel tolère la comédie lorsque celle-ci s'associe à un autre genre, comme la comédie-romantique (on songe à Quand Harry rencontre Sally), la comédie-dramatique (Tendre passion....sniff) ou la comédie dégantée (Snatch). Et pourtant, il existe des pépites cinématographiques parmi les "pures" comédies. Rappelons nous, un court instant, de ce film génial, qui a marqué le début des années 1980: Tootsie (1982). Sans tomber dans le mélo ou dans la comédie romantique, sans faire appel aux entrailles du spectateur, mais en se contentant de le faire rire aux larmes, de le divertir, ce bijou de Sidney Pollack a réussi à se hisser aux côtés de chefs d'oeuvre intemporels. Plusieurs raisons m'ont personnellement fait succomber aux charmes de Tootsie
 

Lire la suite