Je ne l'avais pas revu depuis sa sortie en salles...en 2000. A l'époque, interrogée au cours d'un micro trottoir, par une journaliste, je l'avais qualifié de "frais"....Hérésie! peut-être due à une incompréhension de ma part. High Fidelity présente bien plus que les simples atouts de la "fraîcheur"... C'est une Ode aux amoureux de la musique. Enfin, je veux parler des vrais amoureux, des collectionneurs, des "mecs" un peu fêlés, des fétichistes. Pas des musiciens. Encore moins des amateurs du dimanche. Ceux qui pensent "avoir une bonne culture musicale" découvriront, en visionnant ce petit bijou drôle et sans prétention, qu'ils ne sont que des ignards....
Car Rob (interprété par John Cusack qu'on aimerait voir plus souvent...surtout dans des rôles lui permettant de montrer la mesure de son talent), héros de High Fidelity, et ses acolytes, avec lesquels il tient une boutique de vinyls à Chicago, sont des maîtres en la matière. Dans leur caverne d'Alibaba remplie des pièces les plus rares, les plus recherchées, les plus épuisées, rien n'a de mystères pour eux. Ils connaissent tout. Leur goût est assuré.

Lire la suite