Film américain réalisé par Robert Wise avec Paul Newman, Pier Angeli, Everett Sloane.
Année de production : 1956
Titre original : Somebody up There Likes Me

L'histoire en deux mots:
Rocky Graziano est un petit délinquant de New-York qui après plusieurs séjours en prison se découvre un don pour la boxe. Le film nous fait suivre ce personnage attachant, un brin gauche et tenace jusqu'au titre de Champion du Monde.

Inutile de signaler que c'est cette histoire qui a inspiré Sylvester Stallone pour le personnage de Rocky Balboa. Avec Marqué par la haine, Robert Wise signe un biopic avant que le genre ne devienne un exercice de style et une machine à Oscar (Ali, Truman Capote, etc.). D'ailleurs le réalisateur n'est pas un inconnu car c'est à lui que l'on doit Sound of Music et surtout West Side Story.
Le film, tourné en noir et blanc, dégage une veritable puissance sûrement à cause du thème: un vaurien qui devient le roi du ring. Les combats sont intenses et l'interprétation de Newman est impeccable. Le réalisateur filme New-York sans compromis, ça sent les pâtes, les égouts, la violence mais on en redemande.



Ma scène préférée est celle dans le vestiaire entre Rocky et son coach. Newman est touchant de naïveté en grand enfant impressionné par une femme alors qu'il est prêt à se battre contre n'importe qui (j'adore la réplique "solide comme un rock")


Pour la petite histoire, Paul Newman n'était pas le premier choix du réalisateur qui avait d'abord choisi James Dean pour le rôle. Sa disparition tragique aura été une chance pour Paul Newman qui a acquis gloire et respect grâce à ce film. Même si son rôle est anecdotique, Steve McQueen fait un courte apparition.

La vraie question est pourquoi ce film fait partie de mon panthéon cinématographique ?
Pour moi tout fonctionne: l'histoire (on est fort comme Rocky pendant les combats et timide lors de ses rencontres avec Norma), les acteurs, l'ambiance du film. C'est un pur divertissement.
Finalement, n'est-ce pas tout ce que l'on demande à un film ?