Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

25 juin.

"Seuls Two" entre en scène dans un marché sinistré (pronostic)

A force de crier que s'il ne devait en rester qu'un ce serait celui-là, Eric & Ramzy ont mis une pression sur Seuls Two qu'ils doivent commencer à regretter vu le marché catastrophique qu'ils vont devoir subir. La personne aux deux personnes risque de ne pas dépasser les 100 000 entrées en 1ère semaine c'est dire...
Et pourtant les deux auteurs / acteurs / réalisateurs n'ont pas ménager leur peine pour promouvoir leur dernière comédie dotée tout de même d'un budget de plus de 10 M€: interview dans tous les quotidiens ciné, reportage sur le plateau dès le début du tournage, etc. Avec un marché normal ils auraient largement pu prétendre faire 1.8 millions d'entrées voir même atteindre le score de La tour Montparnasse infernale (2 050 000 entrées). Pour laisser passer l'orage le distributeur à choisi de ne pas sur-exposer le film (350 écrans). Il pense surement que le film est suffisamment bon pour tenir tout l'été. Le pronostic ressemble plus à de la loterie mais puisque c'est le jeu...
-> Mon pronostic: 350 * 1 000 (fête du cinéma) * 3 = 1 050 000 entrées
Et vous ?


17 juin.

"La personne aux deux personnes" archétype de la comédie concept (pronostic)

Vous avez surement remarqué que depuis maintenant quelques années les comédies concept envahissent nos écrans de cinéma. Le principe de ce genre de film est assez simple: pouvoir raconter le film en une phrase. C'est encore mieux si le titre se suffit à lui même. Sans chercher à faire ici une liste exhaustive je pourrais vous citer de tête La Jungle, Incontrolable, Je déteste les enfants des autres, Ce soir je dors chez toi, Disco, Camping ou encore Jean-Philippe. Pour chacun de ces films vous pouvez vous amuser à raconter le film en une phrase (imaginez un monde sans Johnny).
Je serais bien incapable de vous dire à quand remonte la première comédie concept mais je peux toutefois avancer deux hypothèses sur la raison d'un phénomène qui dure:
1. Ce type de comédie plait aux télévisions hertzienne ce qui facilite leur financement.
2. Ce qui est simple à expliquer est simple à marketer (je n'ose pas écrire vendre). Le distributeur (partenaire financier du film) n'a donc pas à se perdre en explication sur le pourquoi ou le comment du film. Son marketing peut intégralement s'appuyer sur le concept du film.
Ces théories s'adaptent d'ailleurs aux biopics qui vont débarquer en masse sur nos écrans ces prochains mois.
Mais est-ce que ces comédies marchent ?

Lire la suite


propulsé par DotClear