Alors qu'outre Atlantique les adaptations des personnages de Marvel font le bonheur des studios, chaque nouveaux films étant l'occasion de battre le record d'entrées du précédent, les producteurs Français peinent à trouver leur saint Graal. Il y a bien eu quelques tentatives qui ont souvent été des déceptions. On peut citer de mémoire Les Chevaliers du ciel (adaptation des aventure de Tanguy et Laverdure) lancé en grande pompe mais qui a un déçu avec ses 1 200 000 entrées, idem avec Michel Vaillant (901 788 entrées). Même Largo Winch avait un peu déçu avec ses 1.8 millions d'entrées, les producteurs ont tout de même décidé de remettre le couvert puisqu'une suite est en cours de tournage.
Dans ce parterre d'adaptations ratées il y a tout de même un auteur qui s'en sort mieux que les autres et qui est au coeur de l'actualité cinématographique de cette rentrée: René Goscinny. La saga Asterix, même si le dernier opus a largement déçu, est maintenant perçu comme une locomotive du box-office (9M, 14M, 7M) et Iznogoud a rassemblé un large public (2.5M de spectateurs). On attend donc avec impatience la sortie du Petit Nicolas le 30 septembre puis celle de Lucky Luke 3 semaines plus tard. L'objectif des producteurs doit être quelque part autour de 3 millions d'entrées pour ces deux films. Pour ma part il ne fait aucun doute que l'un comme l'autre l'atteindront, je pense même que Le petit Nicolas est en marche pour dépasser les 4 millions si le résultat est à la hauteur de l'attente qu'il suscite. Rendez-vous dans quelques jours...