Darren Aronofsky, le réalisateur, est devenu culte grâce à un film: Requiem for a dream. Si vous ne l'avez pas vu, courez l'acheter puis une fois vu, offrez votre DVD car vous serez bien incapable de le revoir tant ce film est dérangeant.
Dans le cas de The Wrestler on est très loin d'une réalisation avec effets, la caméra de Darren Aronofsky suit ses personnages avec distance et respect. Il nous dresse le portrait d'un homme inadapté à la vie en dehors du ring. D'un personnage touchant, conscient et finalement résigné à son inadaptation. C'est cette lucidité qui rend le film mature, profond et universel. L'univers du catch n'est qu'un fil rouge qui permet à Darren Aronofsky d'aborder avec intelligence et subtilité le thème de la quête de soi. A l'instar de la séquence d'ouverture le réalisateur multiple les plans où l'on suit les acteurs de dos, Randy qui va sur le ring ou servir des clients au rayon boucherie du supermarché, Cassidy qui se rend sur la scène pour exécuter son tour de danse. Le film n'est pas raconté à la première personne, c'est une histoire d'Homme.
A côté de Randy se croisent une foule de personnage tous à la recherche de leur identité. Pour certains il n'y a plus aucun espoir, comme les anciens catcheurs lors d'une séance de dédicaces souvenir. Cassidy, par contre, est le point de vue optimiste d'un film plutôt sombre.
Marisa Tomei est la révélation du film. Elle apparait tour à tour sexy, attentive et décidée. Choisir ce film n'a pas dû être une décision facile mais son choix a payé.
Mais si The Wrestler arrive à être si touchant c'est surtout parce que la performance de Mickey Rourke est unique. Si comme moi le parallèle que les média avaient fait entre l'acteur et le personnage vous a mis sur vos gardes, soyez rassurés Mickey Rourke livre une véritable performance d'acteur. Les petits gestes qu'il ajoute à son interprétation comme sa manière de se déplacer, de parler ou simplement la façon de remettre ses cheveux en place ont créé Randy. On s'attend à croiser cette carcasse désincarnée au coin de la rue. Randy est digne, il existe.
The Wrestler est un grand film bouleversant, courez le voir et surtout faites passer le mot.